La solution : les réacteurs nucléaires à sels fondus (MSR), efficients et sûrs